Quelques mots sur nos maux…

peace-and-loveJe ne sais pas vous… Mais personnellement, je reprends doucement mes esprits après avoir été profondément atteinte, bien que ni moi ni mes proches n’aient été directement touchés lors des attentats.

J’ai eu la sensation douloureuse d’un coeur qui saigne après avoir été piétiné.

Ce sont en fait mes valeurs qui l’ont été. Comme les valeurs de beaucoup. Des valeurs de paix, de fraternité, d’amour, de bien-être, de joie.

Et pourtant, il nous faut nous relever. Et pas seulement : il nous faut garder confiance et espoir en la vie et en l’humanité. La majorité d’entre nous veulent l’harmonie. Une minorité, le chaos. Nous devons rester paisibles intérieurement, positifs et pacifiques.

Nous devons continuer à vivre, peut-être même encore plus intensément, car ces événements nous font aussi prendre conscience de la valeur de la vie et de la nécessité de la savourer à chaque instant & d’aimer encore plus fort nos proches.

Il me semble aujourd’hui plus que jamais essentiel que l’Amour (de la vie, de soi & de nos prochains) et la joie de vivre demeurent dans nos coeurs et se répandent dans le monde, afin que ces vibrations grandissent et deviennent plus présentes et plus puissantes, car c’est ce dont notre monde a infiniment et urgemment besoin pour qu’y règne de plus en plus de paix et de bien-être pour tous demain.

Ne nous laissons pas emporter par notre colère, ne perdons pas foi en l’humanité, ne nous laissons pas envahir par la peur qui mène au rejet et à l’intolérance.

Soyons un exemple de paix, de joie et d’amour, afin de vivre notre vie à la hauteur de nos valeurs et inspirer d’autres personnes autour de nous.

Soyons des guerriers pacifiques et rayonnons de notre lumière afin de transmuter l’ombre de notre monde et vibrer une énergie qui sert l’humanité et son évolution.

De tout coeur avec vous tous,
Carole M-G.

  2 comments for “Quelques mots sur nos maux…

  1. Sandra
    18 novembre 2015 at 7:38

    Merci pour ce message. Merci d’avoir pris le temps de le penser, de nous le faire partager. Je respecte les appels à la tolérance, à la nécessité de ne pas se laisser faire. Mais je n’y arrive pas. Je vie dans la haine depuis une semaine, j’en suis consciente, je suis consciente des dérives, mais je n’en peux plus. Je suis terrorisée, je n’ose plus aller dans Paris, j’ai peur pour ma famille, je ne contrôle pas ma part d’ombre et je ne sais même pas si j’ai envie de la contrôler. J’ entends les discours d’apaisement mais ma haine et ma peur prennent le dessus. J’entendais une psychologue dire qu’il fallait rediriger sa colère (faible mot) pour la transcender et en faire un « projet » pour faire face. Décider d’apporter son aide … Etc. Pour le moment je m’en sens totalement incapable. Aider oui. Mais oublier non. Et cela ne fera pas partir ma haine.

  2. Marie-Edith
    19 novembre 2015 at 8:25

    Vous avez décrit exactement ce que je souhaite et ce que je ressens. Merci à vous d’être là et de nous (m’) aider à conserver notre (ma) lumière intérieure, merci pour ce message de paix et d’espoir….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *