Enseignement de voyage & Happy Thanksgiving ! (Recette + Exercice de circonstance)

15167480_10154735057546310_2481410940340150765_oHi there !

Je ne vous ai plus trop donné de nouvelles ces derniers temps, il faut dire qu’à peine rentrée du Maroc, j’ai embarqué pour les U.S, direction Miami et les Keys…

Mais c’était pour la bonne cause ;-), car en dépit de leur destinations de rêve, ces 2 déplacements professionnels étaient avant tout professionnels, si, si !

Tout d’abord le Mastermind à Marrakech que m’a généreusement offert Nathalie Cariou, suite à ma participation à son concours « Richesse & Liberté », m’a permis de rencontrer et rejoindre une communauté de web-entrepreneurs qui comme moi, sont passionnés par leur métier et proposent leurs services sur internet.

fullsizerender-5Au programme : prise de recul, échanges de pratiques, brainstormings , développement de partenariats et, course de buggy dans l’Atlas suivi de l’irrésistible trio local : hammam/massage/thé à la menthe 🙂 Trop cool ! (merci Nathalie <3, et merci Margaux Klein aussi)

image1-2fullsizerender-4

image4fullsizerender-6image3fullsizerender-7

 

fullsizerender-15Ensuite, direction Fort Lauderdale, 1h au Nord de Miami (j’adore le mois de Novembre en Floride, ha! ha! ha!, cf la photo ci-contre… ;-)) pour le « Mindset Retreat » de Fabienne Fredrickson, une coach pour coachs ;-), entendez une sorte de mentor.

fullsizerender-10fullsizerender-12
Un »Mindset Retreat », c’est un séminaire intensif où l’on travaille sur soi, ses croyances, ses limites intérieures, pour les repousser et pouvoir créer en soi l’espace pour ses rêves les plus fous !

Tentant, non ?

 

 

 

fullsizerender-3Bref, avec tout çà, je vous concocte des services de coaching 1ère classe à partir de Janvier… Stay tuned !!! (= restez connectés, NDLR)

Mais en attendant, la raison pour laquelle je publie un article aujourd’hui est que je souhaite partager quelque chose de très spécial avec vous.

En fait, je ne sais pas si arriver sur place au lendemain des élections à joué, mais çà a été très chamboulant pour moi d’être là-bas cette fois. L’élection de Donald Trump à été l’occasion de nombreux échanges avec des américains de toutes catégories socio-professionnelles et parcours. Pour moi, ce que j’ai partagé, vécu et observé pendant ce séjour a été d’autant plus particulier que les Etats-Unis ont été mon berceau d’adoption.

drapeau-americain.jpg (800×534)J’y suis partie à 17 ans, alors que l’encre de mes résultats au bac n’était même pas encore sèche sur les grands panneaux d’affichages du Lycée Thiers de Marseille. J’y ai vécu près de trois ans en tout pour mes études. A l’époque, j’avais totalement idéalisé ce pays, qui représentait l’opposé de tout ce que je déplorais en France. J’avais pleinement acheté le rêve américain ! Et c’est vrai qu’il a de supers bons côtés ce pays : les gens y sont chaleureux, joyeux, festifs, joueurs, créatifs, audacieux, bref, ils sont funs, et çà m’avait fait tellement bien après toutes ces années passées dans l’austérité du système scolaire français et face à des adultes qui m’avaient l’air de prendre la vie un peu trop au sérieux. La vie est un jeu, et çà les américains l’ont bien compris.

Mais cette fois-ci (et pourtant j’y suis retournée une dizaine de fois depuis mes 17 ans…), j’en ai aussi vu d’autres aspects, que je niais jusque-là. La cohabitation d’un quartier à l’autre d’une misère innommable (à peine croyable dans un pays aussi riche) et des yachts des milliardaires a fait « gloups » en moi, l’impossibilité de l’accès aux soins médicaux de base pour beaucoup, la malbouffe***, la sédentarité, la folie de la climatisation partout quel que soit le temps à l’extérieur (je préfère ne pas google-liser l’empreinte carbone de ce pays pour m’éviter un infarctus… ), la frénésie de consommer et ce pouvoir quasi divin donné à l’argent ont mis à mal mon coeur pourtant acquis à la cause américaine.

***[véridique : j’ai vu une mère tanner son fils de « manger ses légumes » lorgnant avec agacement les potatoes à côté du hamburger dans son assiette, « eat your veggies » qu’elle lui disait… euh comment lui expliquer que les pommes de terre sont des féculents et non des légumes !!! -]

14980745_10154775695592975_8210927737069757052_nJ’ai dû me rendre à l’évidence longtemps niée, les Etats-Unis sont le paroxysme de la société de consommation. C’est vrai aussi qu’au fil des décennies les choses se sont accentuées et que la situation est à présent plus caricaturale que jamais. On semble toucher au bout d’une logique qui pouvait sembler attrayante au premier abord. Cela a été tellement difficile de voir et d’entendre tout cela que çà m’a laissée sans voix. Lit-té-ra-le-ment. Résultat : j’étais aphone au bout de 24h là-bas et en suis encore à moitié sourde. Dès mon arrivée sur le sol américain : vilain rhume tout à fait soudain, puis radicale extinction de voix, puis otite séreuse ! Non mais SEREUsement 😉 (vous connaissiez le terme, vous ? moi pas)

Là où c’est drôle c’est que quand j’ai fait quelques recherches sur les liens entre ce type de maux et leurs correspondances psychologiques, regardez-donc ce que j’ai lu : « De manière générale notons que de nombreuses causes psychologiques ont été identifiées pour expliquer l’apparition d’une otite séreuse. Chez l’adulte, la colère ou la déception ont été identifiées comme étant liés aux troubles auditifs et en particulier aux inflammations séreuses » mdr

Et aussi çà : Chez l’enfant, les otites séreuses traduisent la première « rencontre » d’un organisme vierge avec les germes du monde extérieur »…. J’y suis arrivée la fleur au fusil, et j’ai eu un véritable choc… Aurais-je perdu mon innocence vis à vis de mon pays de coeur la semaine dernière ?

C’est vrai que çà a été un sacré choc ! En même temps, la Carole des mes 17 ans n’avait pas franchement prévu de virer bouddhiste vegan prônant la sobriété heureuse ! LOL 🙂

Bon, une mise au point s’impose. J’ai rejeté la France pendant 20 ans, je ne vais pas maintenant rejeter les Etats-Unis.

Je vais plutôt tenter d’apprendre à accueillir l’ombre et la lumière de chaque nation, peut-être pour mieux m’aider à apprivoiser ma propre dualité et celle de mon entourage d’ailleurs… Car toute chose a du bon et des travers, les Etats-Unis et la France n’étant que des parties de nous. Je suis les 2, tout comme je suis le terroriste tout autant que Charlie.

Oui, je suis prête à aimer mon pays de naissance (si j’avais su que je dirais çà un jour !), et à cesser d’idéaliser « l’ailleurs ». A aimer les deux, pour des raisons différentes, et à voir avec compassion les zones d’ombre de part et d’autre. Le leurre, et la tentation parce-que cela est rassurant, étant de classer les choses et les personnes de manière binaire et d’oublier que le monde (notre pays, notre président,…) est à notre image, parfait et imparfait, qu’il est le reflet de qui nous sommes et de là où nous en sommes.

img_2220Une vidéo découverte hier m’a encouragée en ce sens et je vous la recommande… Il s’agit de l’interview de Franck Lopvet, clairvoyant et guide spirituel, qui nous explique que c’est en acceptant qui nous sommes que la vie peut alors nous présenter des événements afin de nous révéler à nous-même… Cette vidéo fait près d’1h mais honnêtement çà en vaut la peine, j’ai moi-même commencé à la regarder en ne pensant n’en regarder que 5-10 mn et je n’ai pu en décrocher : https://www.youtube.com/watch?v=o1A0sD022WE

Bon rassurez-vous, j’ai quand même profité de mon voyage, ceux qui me connaissent savent d’ailleurs que profiter de la vie est ce que je sais faire de mieux, alors je m’y emploie autant que possible, et m’y dédie jour et nuit 🙂

En même temps savourer les plaisirs que la Vie nous donne chaque jour et élever son niveau de conscience ne sont pas incompatibles ! Profiter un maximum au présent et grandir chaque jour, quel délice !!! Ma recette personnelle du bonheur.

Pour visualiser l’album photo de mon périple américain (Miami & Key West), c’est par ici ! (il vous suffit de cliquer sur le lien et il est accessible si vous avez un compte Facebook mais ne tardez pas à aller le visionner si cela vous dit car je ne le laisserai en accès public que quelques jours). Et n’hésitez pas à « me demander en amie » au passage….

L’enseignement de ce voyage, qui a d’ailleurs avant tout été un voyage à l’intérieur de moi-même, c’est l’éveil de ma gratitude envers tout ce qui m’est donné où que je me trouve. Cesser d’encenser ou mettre sur un piédestal tout autant que critiquer et juger… Voir l’ombre ET voir la lumière aussi dans ce/ceux, qu’à priori, nous n’aimons pas. Voir la lumière ET l’ombre aussi dans ce/ceux, qu’à priori nous aimons. Pour une vision moins guidée par notre ego et nos conditionnements, et davantage globale, hors catégorisation bien/mal, non sectaire. Nous sommes Tout. Et son contraire. Et nous pouvons embrasser tout cela. Aimer tout cela. En conscience.

Aujourd’hui c’est Thanksgiving et çà tombe bien, parce-que cela veut dire « rendre grâce ».

15202484_10154735051321310_3639332606050243105_nComme chaque année, lors du dernier jeudi de novembre, les Américains célèbrent Thanksgiving. Une journée d’action de grâce, pour remercier les Indiens et le Ciel d’avoir permis aux premiers pèlerins venus d’Angleterre de s’installer et de vivre sur le sol américain. Les origines de cette tradition remonteraient aux pèlerins fondateurs de la colonie Plymouth (une ville britannique située dans le comté de Devon). La fête de Thanksgiving célèbre l’aide apportée par les Indigènes aux Pèlerins débarqués du Mayflower en 1620. C’est ensuite en 1863 que Thanksgiving a été instauré fête nationale américaine par Abraham Lincoln.

Thanksgiving, nommé Action de grâce au Canada, y est fêtée le deuxième lundi d’octobre, le 26 décembre aux Îles Salomon et encore à d’autres dates au Liberia et à l’Île Norfolk.

Pour fêter Thanksgiving ce soir ou ce weekend, voici ce que je vous propose : une recette, – vegan of course – celle de la « Pumpkin-pie (Tarte à la citrouille) et un exercice à faire pendant que votre tarte prend au réfrigérateur ! Ainsi après vous nous n’aurez plus qu’à célébrer en dégustant votre création gourmande.

Recette pour une « harm-free »* Pumpkin-pie de Thanksgiving » (harm-free = sans souffrance, comprenez vegan ;-)), il vous faut :
– 250gr de biscuits secs au chocolat (avec ou sans gluten)
– 50gr de margarine
– 650g de chair de citrouille (ou potiron)
– 500ml de lait de soja vanille
– 80ml de sirop d’agave
– 2cc bombée d’agar-agar en poudre

Coupez en dés la citrouille et faites-la cuire à la vapeur jusqu’à ce que la chair soit bien cuite.
Préchauffez le four à 180°
Coupez en dés le potimarron et faites cuire à la vapeur jusqu’à ce que la chair soit bien cuite.
Préchauffez le four à 180°
Passez au mixeur (ou écrasez au mortier) les biscuits puis ajoutez la margarine et bien mélanger.
Déposez une feuille de papier sulfurisé dans le fond d’un moule charnier et tapissez avec la pâte.
Harmonisez bien le fond de tarte avec les mains puis faites cuire 12 minutes.
Mélangez 100ml de lait avec l’agar-agar, fouettez vivement et portez à ébullition sur feu moyen.
Maintenez l’ébullition au minimum 1 minute.
Pendant ce temps, mixez la chair de potimarron avec le reste de lait de soja et le sirop d’agave puis ajoutez le lait à l’agar-agar.
Laissez tiédir légèrement et verser dans le moule charnière.
Laissez prendre 2 heures heures au frais. Puis régalez-vous !

grateful-circle gratefulQuand à l’exercice, il est simple :

Il consiste à dresser la liste de toutes vos « récoltes » de l’année, tout ce qui vous a été donné, tous les petits bonheurs qui ont jalonné votre chemin, tout ce qui vous fait vous sentir riche (entendez-le dans tous les sens du terme), tout ce pourquoi vous estimez chanceux/se ou privilégié(e)

Listez tout ce qui vous vient et quand vous avez terminé, en face de chaque élément, notez les mots Merci, Thanks, Grazie, Gracias,… bref exprimez votre gratitude dans la langue que votre coeur vous souffle à l’oreille pour chaque chose écrite, et surtout ressentez-la dans votre corps et votre âme.

La gratitude c’est comme envoyer une lettre d’amour à l’univers…   

Il ne vous reste plus qu’à vous préparer votre boisson préférée pour fêter çà et accompagner votre savoureuse tarte à la citrouille. Happy Thanksgiving !!!

 

In-joy 
Carole M.

Carole Mélosi.
Prof de Bien-Etre,
Créatrice du Ballerina Yoga et des Coachings Corps-Esprit « HAPPY Fit & Zen »
& Happycurienne militante 

Happy-Thanksgiving.jpg (624×468)

 

fullsizerender_1

CAROLE MELOSI

HAPPYcurienne

COACH DE VIE (Adultes / Couples, Paris & Skype)

Santé Totale « Corps-Esprit

Bonheur Amoureux <3

Guidance Familles Recomposées

Danseuse, Blogueuse, Globe-Trotteuse

Créatrice de Voyages « Un esprit sain dans un corps sain »

mixant Psychologie & Mouvement

« Parce-que le bonheur est tout un art mais s’apprend,

co-créons ensemble votre vie heureuse sur-mesure ! »

 

Retrouvez-moi aussi sur ma Chaîne YouTube

Et sur Facebook ! Vous y trouverez de quoi développer votre aptitude à savourer la Vie et cultiver votre bonne humeur au quotidien, pourrez y suivre l’actu du Cabinet, et profiter de « bons plans » concernant les conférences, sorties de livres, stages, etc… à Paris et autour de notre jolie planète : www.facebook.com/CabinetEnmouvementS

Rejoignez également dès maintenant la communauté des fans The Happy Me en likant la fanpage du blog ! <3 Un très grand merci pour votre soutien et à tout de suite…

The Art of Creative Living …
« Pour être Vous, juste en plus Heureux ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *